J1 : Décalage (3h45 dans le futur)

Sur les toits de l’hôtel NEPALAYA

21h52 : La ville est déjà sombre (coupure de courant ?). Quelle journée et je ne peux déjà pas tout raconter. Je rembobine le film :

Aéroport de Katmandou. Expérience à vivre. Le genre d’aéroport qui ressemble plus à un ancien hôpital militaire. Pas d’étage, on arrive directement sur le tarmac et une grande pièce qui sert un peu à tout, le tout en brique rouge. Je retrouve mon sac (oufffffff car un autre touriste attend le sien depuis 4 heures) et je retrouve Fabrice un petit peu plus loin. Fabrice ce grand malade. Fabrice dont nous avons fait la connaissance au cours de théâtre m’appelle le matin même de mon embarquement pour me dire qu’il est déjà à l’aéroport et qu’il me retrouve à Katmandou. Où, comment ? Mystère.

Finalement, il m’a attendu et c’est dans un taxi que le dépaysement TOTALE commence. Route complètement défoncée, klaxon dans tout les sens, Katmandou c’est à la fois une atmosphère médiévale mais terriblement accueillante. Nous allons dans le Thamel, haut lieu touristique de Katmandou et c’est aussi le rdv de tous les trekkeurs. Pourtant, nous arrivons à nous perdre à quelques mètres de l’hôtel. Plein de petite ruelle qui se ressemble toute, aucun repère, pas encore trouvé le nom des rues bref : de vrai touriste.

La nuit tombe vite, très très vite sur Katmandou. 19h et il fait déjà très sombre. 20h et je regrette de ne pas avoir pris ma frontale : on ne voit RIEN ce qui ne nous aide pas pour retrouver la trace de notre hôtel. Mais qu’est ce que c’est plaisant d’être perdu là-dedans. Autant vous dire que Paris me semble déjà bien loin et j’ai hâte de voir ma gueule dans les montagnes devant 3 des plus haut sommets du monde : l’Annapurna, le Manaslu et le Dhaulagiri. Des sommets de légende qui dépasse la fameuse frontière des 8000 mètres d’altitude.

Par contre Internet, c’est la misère. Entre les coupures de courant, les leeeeeeeeeennnnnnnnnnnnnnnttttttttttttttttteeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrsssssssssssss de connexion et mon PC qui plante. Mon blog va être très dur à mettre à jour. Je n’ose même pas imaginer quand j’essaierai d’uploader les photos … ! Mais j’essaierai, pour vous.

Je termine mon milk tea masala (délicieux) et je vais me plonger au pays des songe.

Les photos du récits

Publicités

Une réponse à “J1 : Décalage (3h45 dans le futur)

  1. Ahhh l’aéroport de Katmandou! Que de souvenirs! J’attends mon avion depuis 3 heures. Mon vol est dans 1h30 et toujours rien d’afficher sur les écrans. Je vais voir au comptoir ce qu’il se passe. L’embarquement est terminé. Ils ne l’ont juste pas afficher. What??? Ils acceptent finalement de me laisser prendre mon vol après un bon coup de stress!
    Bonne route, j’ai hâte de lire la suite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s