J42 – J43 : Choux – Genoux – Cailloux

Pokhara

2 jours de descentes et pas des plus passionnantes. Après un arrêt au stand à Jhinu Danda et ses sources d’eau chaude perdu au milieu de la jungle des Annapurnas, nous terminons les derniers pas qui nous séparent de la civilisation. Je retiendrais les passages en équilibre au milieu des rizières en terrasses, les quelques sangsues rencontrées sur la route, les genoux qui tapent ainsi que les pauses déjeunées que nous attendions tous avec impatience, moi et les deux Français qui m’accompagnent dans la descente. Le rythme est très soutenu et nous attendons tous notre bon steak à l’Everest Steak House de Pokhara, « The place to be » après une longue et éprouvante marche dans les Annapurnas. Nous arrivons à Naya Pul, lieu où nous retrouvons enfin motorisation et la sensation est étrange. Sensation de vertige que celle d’avancer sans pourtant bouger les pieds. Le paysage défile devant moi et je suis bien affalé sur la banquette arrière du van. Pas de bus local cette fois, nous nous la jouons à l’Européenne. Plus chère mais nettement plus confortable. Le bruit des klaxons, des moteurs, les odeurs de la ville, la fourmilière, nous sommes dedans et la montagne me manque déjà. Je me revois deux jours en arrière. J’étais au cœur du sanctuaire, devant l’Annapurna I.

Qu’est ce que je fais là ?

Photos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s