J61 : L’heure du bain

Galafu

22h02 : Il a plu toute la nuit. C’est une grande joie à Galafu. Les seaux sont remplis et c’est le jour de la douche, le samedi. Dhal bat du matin et je vais donner les cours avec la joie de pouvoir me laver tranquillement cette après midi. Cours de math et d’anglais où j’essaie de trouver des trésors de pédagogie pour me faire comprendre. Je mélange cours et théâtre. Malheureusement, je suis très vite limité par les interprétations et le manque de matériel. Je décide d’annoncer mon départ, je ne suis pas d’une grande aide ici malheureusement. Il me faut apprendre le népalais et sans traducteur, l’apprentissage est dur même si je progresse quand même doucement … très doucement.

Les cours se terminent et les profs envoient les enfants à la douche, 20 min de marche plus bas. Moi je profite des seaux remplis de l’eau de pluie dans ma famille d’accueil. Je me lave devant le paysage au milieu d’un champ de maïs. Je retrouve un immense sourire et un bonheur sans nom, celui d’être enfin propre. Je me laisse sécher au soleil en admirant les collines et vallée qui sont juste devant moi et me pose dans la même chaise pour bouquiner un peu. Je me sens si bien. Mais voilà qu’arrive un des profs pour me faire visiter les alentours. Je comprends : « Tu lisais donc tu t’ennuyais, heureusement je suis arrivé » … Hmmmm non pas vraiment ! Bref me voilà à me le suivre de maison en maison où l’on m’offre torkali (légumes cuits) et autres makaï (maïs). Partage entre isolement et moment de joie. Le népalais n’est pas encore compréhensible pour moi et mes efforts pour comprendre et me faire comprendre me demande beaucoup d’énergie. Dhal Bat chez la mère du prof qui possède une joie communicatif. Elle est heureuse de me voir et c’est communicatif.

Je rentre à la maison la nuit tombé à la frontale pour recevoir l’engueulade du père que je prends à la rigolade. Je commence à le comprendre maintenant, ils veulent simplement profiter de ma tête de monkey un maximum. J’évite de justesse un 2ème Dhal Bat qui m’aurait fait exploser et boit encore le rakshi sous le ciel étoilé de Galafu.

Photos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s