J89 : Have a break, Have a Dhal Bat

Lukla (2800m)

11h35 : Ah enfin ! Je profite de cette journée de repos pour faire sécher toutes mes affaires que j’étale sur le sol de la cour de mon Lodge. Un peu le squat mais bon, encore une fois, je suis le seul touriste ici donc je prends mes aises.

On profite du peu de soleil

Rholala des photos dans les articles … c’est nouveau et c’est la classe !

Je fais mes derniers préparatifs avant d’attaquer la montée vers les hautes altitudes. Je ne suis malheureusement pas assez équipé pour le froid cumulé à la pluie comme me la démontré la journée d’hier. Je ne me vois pas encore dormir à 5000 mètres avec un duvet trempé et sans change pour le lendemain. Une chose incroyable aussi ici, j’ai internet. J’en profite donc pour mettre mon blog à jour et spamer ceux qui sont inscrit à la newsletter. Un peu honte d’utiliser internet en trek mais bon, après la journée d’hier, c’est aussi bon d’avoir des news des autres fronts.

Mais laissez-moi vous raconter l’histoire de Lukla, ville perdu aux portes du Khumbu qui est pourtant l’une des plus développé. La plupart des trekkeurs commencent leurs treks pour l’Everest à partir de cette ville. En effet, grâce à l’aéroport tristement célèbre pour les nombreux accidents, les touristes sont projetés à presque 3000 mètres pour commencer l’ascension du Camp de base de l’Everest 2500 mètres plus haut.

Piste de Lukla incliné à 12° !!!

Mais alors pourquoi n’ai-je pas fait comme tout le monde et pris l’avion vous allez me dire. Hé bien non ce n’est pas une question de budget même si ça me permet d’économiser un peu, c’est surtout pour emprunter la fameuse route historique vers le Khumbu. C’est à partir de Jiri que l’ensemble des porteurs partaient pour approvisionner l’ensemble des villages du Khumbu avant la création de l’aéroport. C’est aussi une façon pour moi de rendre hommage aux nombreux écrivains et anciens aventuriers qui ont foulé cette route pour allez se frotter aux sommets les plus verticaux. Une façon aussi de me mettre dans l’ambiance de la haute montagne plus progressivement et une sorte de pèlerinage à la découverte du peuple Sherpa. Donc oui j’aurais pu économiser 6 jours de marches qui furent pour tout vous avouez très dur pour moi. Peut être en tout 8000 mètres de dénivelé positive comme négative pour arriver à peu de chose près à la même altitude de départ (Jiri). Mais encore une fois, il faut le mériter ce pays, il y a des choses qui ne s’achètent pas, pour le reste, il y a Mastercard !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s